Lauréat du contrat de quartier « Athénée » (Ixelles)

En quelques mots, l’objectif du projet est de diffuser les technologies des fablabs dans l’école à travers des activités scolaires et extrascolaires afin de stimuler la curiosité, la créativité, la compréhension des technologies et de façonner le regard critique de chaque individu-citoyen.

En juin 2019, l’Athénée Charles Janssens et le fablab ixellois Openfab ont répondu à l’appel à projets du contrat de quartier « Athénée » de la commune d’Ixelles. L’ACJ et Openfab collaboraient déjà sur un autre projet (un Escape Game scientifique) et voyant l’impact très positif sur les jeunes, ils-elles voulaient poursuivre et amplifier cette collaboration : former plus de jeunes et former leurs professeur·e·s afin d’avoir un impact sur les activités scolaires et extra-scolaires.

Le projet

Le fablab ixellois Openfab offre ainsi ses services dans les locaux de l’ACJ aux élèves et professeur·e·s d’ici et d’ailleurs.

Openfab initie les élèves aux technologies fablab le mercredi après-midi à travers des ateliers gratuits ouverts aux jeunes de 10 à 18 ans.

Openfab emmène les plus motivé·e·s plus loin en les faisant travailler sur un projet sur trois mois. Cette année, les jeunes vont construire un système d’arrosage automatique et connecté pour le potager de l’école. Ils-Elles vont également rédiger un tutoriel afin de partager leur savoir-faire avec les habitant·e·s et associations du quartier. Découvrir puis partager, contribuer à leur tour à leur communauté. Ils-Elles présenteront leur projet au festival Bubble à Tour et Taxi (pour en savoir plus : https://www.bubble.brussels/salon-de-leducation-a-lenvironnement/)

Openfab forme aussi les professeur·e·s de l’ACJ pour qu’ils-elles s’emparent de ces technologies et l’intègrent dans leurs modules pédagogiques : des sections de cubes pour illustrer la formule d’un volume, une boussole pour retrouver ses angles, de la programmation pour illustrer des « suites numériques » dans un jeu d’arcade, de la robotique pour illustrer la démarche scientifique… les possibilités sont infinies et le potentiel stimulant pour la créativité des profs ! L’idée n’est pas de mettre du fablab partout, mais de varier les approches pédagogiques pour rendre l’apprentissage plus stimulant.

Le défi est maintenant de trouver les subsides pour pérenniser le projet !